TATTOO OR NOT TATTOO ?

Depuis cette mode du tatouage sur le haut du torse allant du pectoral gauche au droit ; je me suis questionné sur l’intérêt esthétique de me faire tatouer un signe, un symbole, une phrase sur cette partie de mon corps.

J’en ai parlé à mes amis dont les avis sont assez divergents, à mes sœurs, à mes collègues et aucun avis tranché ne s’est prononcé. Nul besoin d’en parler à ma mère car son avis serait complètement couché sur sa conscience religieuse et elle m’aurait vraisemblablement rappelé Lévitique chapitre 19, verset 29 : « Ne vous faîtes pas d’incisions sur le corps à cause d’un défunt et ne vous faîtes pas dessiner de tatouage. C’est moi, le SEIGNEUR. » On parle quand même d’un tatouage, c’est une décision énorme car indélébile ; alors j’ai besoin d’avis, de plusieurs avis, de personnes différentes, de beaucoup de personnes. J’ai donc lancé un sondage sur Instagram en questionnant mes 1110 followers.

Devinez quoi ! 148 personnes ont répondu au sondage sur les 341 personnes ayant regardé ma story. Moi qui voulais un avis pesé sur une balance il n’y a rien de plus pertinent qu’un sondage. Résultats ?

109 personnes répondent OUI au tatouage contre 39 personnes qui votent NON. Je m’attendais complètement à l’inverse ! 73 % des sondés aiment les tatouages, c’est une victoire écrasante ! A la question : Tatouage discret ou énorme (visible) 67% de ceux qui ont répondu au sondage sont partisans d’un tatouage discret. Je suis vraiment étonné du nombre de personnes aimant les tatouages. Jusqu’à présent, j’ai toujours été assez contre mais il est vrai que certains tatouages bien placés et discrets me font l’effet d’un bijou, d’un ornement. Mais l’ornement n’est-il pas justement celui qu’on peut changer, déplacer, modifier ?

tatouage homme

QUELS RISQUES POUR LA SANTE ?

Je suis bien le genre de personne analysante qui fait le tour d’un sujet avant de prendre une décision. Alors j’ai questionné un médecin sur les risques pour la santé ; un médecin tatoué ; que cela soit dit au passage.

Il me répond que le risque premier des tatouages réside dans l’intervention même. Il s’agit notamment d’un risque infectieux lié à des allergies à l’encre, à l’hygiène du salon et à l’hygiène corporelle de la personne ayant subie l’intervention. Il est donc très important de bien sélectionner le salon où vous souhaitez vous faire tatouer car « il serait dommage de contracter une infection ou le VIH pendant l’intervention. »

Ensuite le tatouage entraîne une exposition supérieure aux risques de cancers dermatologiques par rapport aux personne non tatouées. Pour aller plus loin, un article de l’express révèle que selon des experts de la Commission européenne, les pigments utilisés proviendraient pour la plupart de l’industrie textile ou automobile. Il existe des encres végan mais encore faut-il avoir le réflexe de s’intéresser à la provenance de l’encre ! Parmi les personnes tatouées qui lisent cet article, qui a demandé à son tatoueur la marque de l’encre ?

Toujours selon l’article de l’express et avec l’appui de mon médecin, les encres de tatouage contiendraient des métaux lourds, des hydrocarbures polycycliques aromatiques cancérogènes avérées. Et toutes ces syllabes me paraissent assez agressives pour me ranger à nouveau sans hésitation dans le groupe des 27% ayant répondu NOT TATOU. Mon choix sera aussi indélébile que l’aurait été mon tatouage sur le torse : NO WAY !

Et vous, Tatou or not Tatou ? Laissez votre commentaire.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *